Principes

De la viande oui, mais pas n’importe comment

• Bookmarks: 1761951


Publié dans The Guardian le 6/9/2010, un article de George MonbiotN1 reprend l’idée com­mune d’une sur­con­som­ma­tion de res­sources natu­relles pour la pro­duc­tion de viande et de pro­duits lai­tiers, à laquelle il fau­drait mettre fin en don­nant prio­rité à la pro­duc­tion végé­tale.

George Monbiot (2010N2). I was wrong about vega­nism. Let them eat meat – but farm it pro­perly. J’ai demandé au Guardian l’au­to­ri­sa­tion de publier une ver­sion fran­çaise de cet article, mais ils m’ont soumis un contrat exi­geant une somme exor­bi­tante — sans prise en compte de mon tra­vail de tra­duc­tion, il va de soi. 🙁

Dans un article pré­cé­dent qu’il avait publié en 2002N3, Monbiot avait conclu que le véga­nismeN4 — le renon­ce­ment total à la consom­ma­tion et l’ex­ploi­ta­tion d’a­ni­maux — serait la solu­tion éthique la plus viable pour l’é­co­lo­gie de la pla­nète.

L’auteur est revenu sur cette posi­tion après la lec­ture de l’ou­vrage de Simon Fairlie : La viande, extra­va­gance bénigne (Meat : A Benign Extravagance) sont il cite les conclu­sions dans son nouvel article.

Toutefois, il change encore d’avis en 2013N5 : Why I’m eating my words on vega­nism – again ! La raison de ce revi­re­ment est expo­sée dans mon article Sauver la planète en détruisant l'agriculture ?

meat-benign

Meat : A Benign Extravagance (2010)
de Gene Logsdon (Préface), Simon Fairlie (Auteur). Disponible au format numé­riqueN6.

Simon Fairlie a tra­vaillé pen­dant 20 ans comme ouvrier agri­cole, vigne­ron, berger, pêcheur, maçon et tailleur de pierre avant d’être pris au piège par l’or­di­na­teur en 1990. Il a été coré­dac­teur en chef du maga­zine The Ecologist pen­dant quatre ans, avant de rejoindre une ferme com­mu­nau­taire en 1994 où il s’est occupé des vaches, des porcs et d’un cheval de trait pen­dant dix ans.

Il dirige main­te­nant Chapter 7, une orga­ni­sa­tion qui four­nit des conseils de pla­ni­fi­ca­tion aux petits exploi­tants et à d’autres per­sonnes à faibles reve­nus dans les cam­pagnes. Il est éga­le­ment rédac­teur en chef du maga­zine The Land et gagne sa vie en ven­dant des faux.

Autres lectures sur ce sujet

  • Have Simon Fairlie & George Monbiot got it wrong about meat eating ? (Mark Boyle, 2011N7)
  • Meat eating vs vege­ta­rian or vegan diets (Simon Fairlie, 2012N8)
  • Quelques idées fausses sur la viande et l’élevage (INRAE, N9)
  • Le para­graphe « Environnement » dans mon article Pour les végan·e·s

▷ Liens

🔵 Notes pour la ver­sion papier :
- Les iden­ti­fiants de liens per­mettent d’atteindre faci­le­ment les pages web aux­quelles ils font réfé­rence.
- Pour visi­ter « 0bim », entrer dans un navi­ga­teur l’adresse « https://​leti​.lt/0bim ».
- On peut aussi consul­ter le ser­veur de liens https://​leti​.lt/​l​i​ens et la liste des pages cibles https://​leti​.lt/​l​i​ste.

  • N1 · lli1 · Site de George Monbiot
  • N2 · icx7 · I was wrong about vega­nism. Let them eat meat – but farm it pro­perly
  • N3 · n8o1 · Why vegans were right all along
  • N4 · y7u5 · Véganisme – Wikipedia
  • N5 · 7boc · Why I’m eating my words on vega­nism – again
  • N6 · wrxb · Ouvrage “Meat : A Benign Extravagance” – Simon Fairlie
  • N7 · a4pv · Have Simon Fairlie & George Monbiot got it wrong about meat eating ?
  • N8 · r8rf · Meat eating vs vege­ta­rian or vegan diets
  • N9 · nxkf · Quelques idées fausses sur la viande et l’élevage

Article créé le 10/09/2015 - modifié le 13/05/2020 à 13h30

176 recommended
0 commentaires
1951 visites
bookmark icon

Écrire un commentaire...

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.