CoVID-19 – navigation dans l’inexploré

 -  -  641


Extraits d’un édi­to­rial du New England Journal of Medicine, le 28 février 2020 (lien:s88m) concer­nant l’épi­dé­mie de coro­na­vi­rus CoVID-19 (lien:6vpy) — nom de code du virus asso­cié : SARS-CoV‑2.


⚪️ […] Dans leur article, Li et ses col­lègues [lien:j18x] four­nissent une des­crip­tion cli­nique et épi­dé­mio­lo­gique détaillée des 425 pre­miers cas signa­lés à l’é­pi­centre de l’é­pi­dé­mie : la ville de Wuhan dans la pro­vince de Hubei, en Chine. Bien que ces infor­ma­tions soient essen­tielles pour éclai­rer la réponse appro­priée à cette épi­dé­mie, comme le sou­lignent les auteurs, l’é­tude fait face à la limi­ta­tion asso­ciée à la noti­fi­ca­tion en temps réel de l’é­vo­lu­tion d’un patho­gène émergent à ses débuts. Néanmoins, un cer­tain degré de clarté se dégage de ce rap­port. L’âge médian des patients était de 59 ans, avec une mor­bi­dité et une mor­ta­lité plus éle­vées chez les per­sonnes âgées et celles pré­sen­tant des condi­tions coexis­tantes (simi­laires à la situa­tion avec la grippe) ; 56% des patients étaient des hommes. Il convient de noter qu’au­cun cas n’a été signalé chez des enfants de moins de 15 ans. Soit les enfants sont moins sus­cep­tibles d’être infec­tés, ce qui aurait des impli­ca­tions épi­dé­mio­lo­giques impor­tantes, soit leurs symp­tômes étaient si légers que leur infec­tion a échappé à la détec­tion, ce qui a des impli­ca­tions sur la taille du déno­mi­na­teur des infec­tions com­mu­nau­taires totales.

Sur la base d’une défi­ni­tion de cas néces­si­tant un diag­nos­tic de pneu­mo­nie, le taux de léta­lité actuel­le­ment rap­porté est d’en­vi­ron 2% [lien:zd8v). Dans un autre article du Journal, Guan et al. [lien:32n2] rap­portent une mor­ta­lité de 1,4% chez 1099 patients atteints de Covid-19 confir­més en labo­ra­toire ; ces patients avaient un large spectre de gra­vité de la mala­die. Si l’on sup­pose que le nombre de cas asymp­to­ma­tiques ou peu symp­to­ma­tiques est plu­sieurs fois plus élevé que le nombre de cas signa­lés, le taux de léta­lité peut être consi­dé­ra­ble­ment infé­rieur à 1%. Cela sug­gère que les consé­quences cli­niques glo­bales du Covid-19 pour­raient fina­le­ment être plus proches de celles d’une grippe sai­son­nière sévère (qui a un taux de léta­lité d’en­vi­ron 0,1%) ou d’une grippe pan­dé­mique (simi­laire à celles de 1957 et 1968) plutôt que une mala­die sem­blable au SRAS ou au MERS, qui ont eu des taux de léta­lité de 9 à 10% et 36%, res­pec­ti­ve­ment [lien:zlrb].

L’efficacité de la trans­mis­sion de tout virus res­pi­ra­toire a des impli­ca­tions impor­tantes pour les stra­té­gies de confi­ne­ment et d’at­té­nua­tion. L’étude actuelle indique un nombre de repro­duc­tion de base estimé à 2,2, ce qui signi­fie qu’en moyenne, chaque per­sonne infec­tée pro­page l’in­fec­tion à deux autres per­sonnes. Comme le notent les auteurs, jus­qu’à ce que ce nombre tombe en des­sous de 1,0, il est pro­bable que l’é­pi­dé­mie conti­nuera de se pro­pa­ger. De récents rap­ports fai­sant état de taux élevés de virus dans l’oro­pha­rynx [lien:sha0] au début de la mala­die sus­citent des inquié­tudes quant à l’aug­men­ta­tion de l’in­fec­tio­sité pen­dant la période de symp­tômes mini­maux [lien:416j] [lien:6vv0]. […]

La thé­ra­pie consiste actuel­le­ment en soins de sou­tien tandis qu’une variété d’ap­proches expé­ri­men­tales ont été explo­rées [lien:mgtl]. Parmi celles-ci figu­raient le médi­ca­ment anti­vi­ral lopinavir–ritonavir [lien:gqkf], l’interféron-1β [lien:wiy4], l’in­hi­bi­teur d’ARN poly­mé­rase [lien:md6v] rem­de­si­vir [lien:jg4z], la chlo­ro­quine [lien:3jv4] et une variété de pro­duits de méde­cine tra­di­tion­nelle chi­noise. Une fois dis­po­nibles, les glo­bu­lines hyper­im­munes intra­vei­neuses [voir lien:t0nf)] pro­ve­nant de per­sonnes en rémis­sion et les anti­corps mono­clo­naux peuvent être des can­di­dats inté­res­sants à étu­dier en inter­ven­tion pré­coce. Il est essen­tiel, pour faire avan­cer le domaine, même dans le contexte d’une épi­dé­mie, de s’as­su­rer que les pro­duits expé­ri­men­taux sont éva­lués dans des études scien­ti­fi­que­ment et éthi­que­ment solides [lien:369x]. […] ⚪️

🔵 Auteurs : Anthony S. Fauci, M.D., H. Clifford Lane, M.D., et Robert R. Redfield, M.D.

Article créé le 15/03/2020 – modi­fié le 18/03/2020

6 recommandation(s)
0 commentaires
41 visites
bookmark icon

Écrire un commentaire...

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.